Amitié

Publié le Mis à jour le

À quoi je pense? À toi l’ami(e) que je salue ici, de temps en temps, mais que je ne vois plus en vrai, en chair et en os, et qui me manque… pendant que la vie s’effrite, que les secondes sont comptées. Le temps va me manquer, je le sais, je le sens, je le prévois, pour tout te dire, tout sourire, tout rire avec toi. Ta complicité est vivante je le sais, mais cette certitude ne me suffit pas; il faut partager face à face, les yeux dans les yeux, car c’est tout ce qui compte au fond. Je t’aime. x

Moment.

Publié le

Pluies pensées. Planches: Bonheur. Bonheur. Pensées; papa, maman, petit, tout petit. Amis disparus. Chanceux d’être ici, longtemps? Moment. À voir. Non, moment. Là. Maintenant. Bilan de vie: désirs, métier, amitiés, nourriture, sécurité, chance, chance, chance, confort, amour, amour, amour, tout l’amour, enfants, enfants, enfants, enfants, fierté totale, musique, création, amis, spectacles, théâtre, théâtre, théâtre, théâtre, beauté, son, image, son son son, cinéma, Chaplin, Guitry, cirque, clowns, Feydeau, Molière…Trac, maitrise, trou, vide, mort, pleurs, troupes, bonheur, adieux, retrouvailles, rires, sourire beaucoup beaucoup beaucoup, ton sourire, lovés, toi et moi. Main dans ma main. Vouloir être aimé. Aimé. Merci. Merci. Merci. La vie. Toi. Vous tous. Merci.

La France

Publié le Mis à jour le

En 1945, mon père Français, et aussi Juif, alors âgé de 14 ans, faisait tout pour retrouver sa soeur, 10 ans, habitant quelque part en France. Ils avaient été tous les deux placés dans un orphelinat, séparés, à des kilomètres de distance, après l’enlèvement de leurs parents. Mes grands-parents donc, sont morts dans les wagons les menant aux camps de concentration. Après leurs retrouvailles, mon père et ma tante ont fait des démarches pour se faire adopter tous les deux au Canada et donc, avoir leur citoyenneté Canadienne, ce qui fût fait. Ils ont été adoptés par la famille « Laxer », ici à Montréal, dans le quartier « Snowdon ». Je suis extrêmement touché et ému ces jours-ci car j’entreprends les mêmes démarches, mais à l’inverse. Je suis régulièrement en communication avec la France dans le but d’obtenir ma citoyenneté Française. Je serai donc Français, en plus d’être Canadien, j’espère pour mon 57e anniversaire de naissance ce mois-ci, ou alors pour le sien, le 23 Mai. Papa nous a quitté en janvier 1989, à 57 ans, à cause d’un bête accident d’automobile; inutile de dire que je pense à lui très fort en ce moment.

Italie

Publié le

Mars 2016

L’art, la beauté, le goût, en conséquence la jouissance de toutes ces facettes que nous présente ce magnifique bijou qu’est la vie, est créée et prévue pour nous tous femmes, hommes de partout, ici, en Italie. C’est tout simplement magnifique. Cette présence artistique effervescente, culturelle, esthétique, historique, me chavire. Partout où l’on pose nos yeux, c’est beau et émouvant.

S’aimer

Publié le Mis à jour le

Tu dois avoir une grande valeur à tes propres yeux, car un jour, ta valeur aux yeux des autres baisse et tu te retrouves seul face à toi-même.

Le monde a besoin d’amour

Publié le

Oui, le monde, le monde dans lequel nous vivons, il n’en peut plus, il a besoin de craquer, de casser, de s’effondrer, de se laisser aller à fondre en larmes, à pleurer, pleurer jusqu’à épuisement, pour ensuite se faire consoler tout à fait, en voyant que ce qui se fait de mieux ailleurs dans le monde en culture, en santé, en éducation, existe pour vrai, oui, se faire consoler jusqu’à avoir la force, tout doucement, de se reconstruire.

Théâtre

Publié le

La première du « prince des jouisseurs », en tournée, aura lieu demain. Je suis ému. Très ému. Demain sera la dernière première que je vivrai comme acteur de théâtre. Telle est ma décision. Oui, je suis serein et rempli d’un amour sincère et gigantesque pour tous les gens avec qui j’ai travaillé depuis 35 ans. Je suis heureux de terminer avec cette magnifique pièce écrite par mon ami Gabriel Sabourin, lui aussi un enfant de la balle, dans laquelle je joue le rôle de celui, avec Molière, qui m’a transmis le désir de monter sur scène: Georges Feydeau. Merci Gabriel, merci la vie, merci mes amis. Aussi, merci papa, de m’avoir fait découvrir le métier d’acteur à travers ces auteurs merveilleux. Je te sais présent et en accord avec ma décision. X